Le Conseil National du Numérique – le début d’une nouvelle époque?

Par Alain Garnier – CEO Jamespot – 28/05/2011

Comme d’autres entrepreneurs du numérique, j’ai été invité à L’Elysée pour le lancement du CNN (bel acronyme !), le Conseil National du Numérique.

J’avais suivi la réflexion du gouvernement qui, après le fiasco total d’HADOPI, voulait se remettre en selle et avoir des interlocuteurs « valables » dans le numérique. On y reviendra. J’ai donc décidé de donner crédit au CNN et d’aller voir. C’est ma grand-mère qui va être fière de moi…

Le Président a fait son travail de Président. Dans un discours très bien écrit et lu avec précision, il a posé les enjeux du numérique, le rôle clef de ce secteur et le besoin pour la France d’investir dans Internet.

Il n’est pas vraiment sorti d’un discours très bien ficelé sauf pour HADOPI. Nous y revoilà. La raison principale pour laquelle le CNN a été mis sur pied. Comment se sortir de ce guêpier dans lequel un gouvernement liberticide et répressif n’a juste pas compris la dimension nouvelle d’Internet. Nicolas Sarkozy l’a donc reconnu. Oui HADOPI a été une erreur, mais cela partait d’une bonne intention nous a-t-il dit : défendre le droit d’auteur. Personne n’y croit totalement mais le sujet n’est pas là.

La (r)évolution d’hier est ailleurs. Aujourd’hui, il ne s’agit ni plus ni moins d’une reconnaissance du secteur du Numérique. Car, au milieu de son discours, Nicolas Sarkozy a aussi fait une petite aparté en nous expliquant, qu’à l’occasion de la préparation de ce discours, il avait découvert que le numérique avait été à la base de 25% des créations d’emplois depuis 1995 et que ce secteur dépassait en valeur ajoutée l’énergie et les transports. Il l’a donc découvert. C’est pour moi l’élément principal…. Il  ne s’était pas plongé dans cette économie numérique. Et il préférait les grands patrons traditionnels : ceux du BTP, de l’énergie et de la voiture. Mon impression, c’est qu’il a compris – car c’est un instinctif – que 2012 va se gagner sur ce terrain là du côté économique. Et c’est sans parler de la dimension de communication que constituent le Web et les réseaux sociaux. D’où son réveil action pour lancer un e-G8 avant le G8 et de porter la question Internet au G8. Internet fait donc sa rentrée dans les sujets « classiques » des politiques y compris de la veille école.

Internet

C’est aussi,  pour moi, l’autre leçon. Depuis que « je suis tombé dedans quand j’étais petit », j’ai toujours prétendu « être dans l’informatique ». Et quand Internet est arrivé, je disais à qui voulait l’entendre qu’on allait vivre un changement radical, que moi même j’étais certain d’être surpris de ce qui allait arriver. Et le constat est là : tout a changé ! Et au delà, le point central de ce secteur numérique EST Internet. Le logiciel, c’est dans Internet. Le contenu c’est dans Internet. Et même le matériel semble éclipsé ou relégué dans le « cloud » donc dans Internet. Et dans le même temps, ce qui semblait compliqué, loin des utilisateurs (l’informatique) devient proche et convivial : Internet. C’est l’âge de maturité. Cela ne veut pas dire que le sujet est devenu simple, mais que les problématiques sont digérées et assumées par la culture.

Pour prendre un parallèle parlant. Au début du siècle, un avion évoquait une multitude de questions. Aujourd’hui, c’est simple un avion : un avion ça vole. Et chacun en a eu l’expérience. Fabriquer un avion… c’est une autre histoire. Pour l’informatique, c’est la même digestion. Et aujourd’hui, Internet a digéré l’informatique.

Pour revenir au sujet du CNN, que va-t-il devenir ? Survivra-t-il à 2012 ? Sera-t-il celui qui donnera les bonnes réponses attendues par Sarkozy ou sera t il en mesure de prendre son indépendance ? Je lui laisse le crédit, connaissant personnellement certains membres.  Des entrepreneurs passionnés et passionnants qui vivent pleinement la chance d’être dans une époque et un espace (le Net) où l’on peut tout imaginer et bâtir. On ne sera pas surpris de voir que Sarkozy s’appuie pour réfléchir que sur les entrepreneurs. Pour ma part, même en tant qu’entrepreneur, j’aurai apprécié aussi y voir un économiste, un sociologue, un philosophe, un historien pour ne donner que quelques pistes.

Rendez vous dans un an pour un bilan.

Publicités

A propos blogjamespot

Mené par 3 entrepreneurs dans le numérique depuis plus de 15 ans, Jamespot porte la vision que le Web transforme et accélère les nouveaux usages autour de l’information pour l’individu et dans l’entreprise. Jamespot édite le site éponyme Jamespot.com, un réseau social qui permet de communiquer à ses amis ce qui nous intéresse sur le Web en un simple clic. Jamespot.com c’est à ce jour, des dizaines de milliers de Spotteurs actifs répartis sur 12 pays. Fort de son succès croissant et de l’adoption spontanée de ce nouveau réflexe, sur le Web, Jamespot décline également une version professionnelle, Jamespot.Pro, pour l’entreprise 2.0 qui impulse la puissance du réseau social au business.
Cet article, publié dans Les Chroniques d'Alain Garnier, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s