Le RSE, le secret des vrais vacanciers

Par Alain Garnier, CEO de Jamespot

Ce soir, Je pars en vacances – A moi le repos, le soleil, la famille et les amis réunis… Mais avant ce top départ, je dois organiser mon départ. Et comme toujours, le dernier jour n’est pas le plus reposant… multiples To Do, derniers briefs… tous ces petits détails qui peuvent mettre la machine entreprise en blocage durant ce mois d’août… Je pourrais bien sûr checker mes mails tous les jours mais la notion vacances perdrait alors tout son sens. Et mes co-équipiers de pétanques pourraient se lasser à me voir twitter entre chaque partie.

Tout est prêt. Posé. Trié. Planifié. Et pourtant … Avant de tout quitter, je ne peux pas m’empêcher de penser au RETOUR. Les 150 mails par jours, les dossiers qui ont avancé sans moi, le courrier qui s’est empilé…. Bref, le choc du retour, qui anéantit en quelques secondes le repos intérieur qu’on avait eu à force d’apéros sans fin et de siestes acharnées.

Mais cette année je pars moins angoissé. Sans doute car l’expérience aidant on devient plus philosophe mais aussi parce que l’on a mis en place une killer app dont un des effets est de mieux gérer ces absences : le réseau social d’entreprise. Et oui, on s’est appliqué à nous même les vertus que l’on projette sur nos clients. Et les bénéfices sont notables – comme les difficultés – et, pas seulement à travers des slides et des idées reçues. Et la question des vacances en fait partie.

L’été le soleil rend tout le monde plus beau… managers, salariés, big chief… Le RSE c’est un peu la crème solaire de l’entreprise. Une couche de Social et tout ira mieux. A condition de respecter les conditions d’utilisation.

Sous la forme de mini épisodes, je me mettrai dans la peau d’un patron, d’un employé et d’un client pour vous montrer comment et pourquoi le RSE est indispensable pendant les vacances.

Episode 1 – Témoignage d’un employé modèle

Ce qui change avec le RSE c’est que lorsque je rentre de vacances, je suis tout de suite au courant de ce qui s’est passé. Je n’ai pas besoin de trier dans mes mails perdus, de tout lire avant de prendre la moindre initiative de réponse. Et que lorsque je vois la pile des mails, ca me déprime.  « Graaave », Comme le disent les ados. Alors, qu’avec le RSE mis en place, les discussions sont regroupées par projet et en un coup d’œil je vois ce qui s’est passé. Je peux sentir les sujets qui ont été chauds pendant l’été. J’ai même un peu l’impression d’y avoir participé… je ne suis plus (autant) perdu. Sans oublier qu’avec le moteur de recherche, je retrouve les fichiers qui ont transité sur mes projets en suspens.  Le mur d’activité me raconte l’histoire de la boite… enfin l’histoire des mes contacts. Bon, je vais quand même parler aux collègues de mes vacances. Car la vie perso, c’est important, et c’est pas sur le RSE que je la trouve.

Episode 2 – Un patron déstressé

Ce qui change avec le RSE, c’est que je vois bien que pendant les vacances, les passations de poste se passent mieux avec que sans. Car, nous ne sommes pas nombreux sur chaque fonction, et donc quand quelqu’un part en vacances, je ne peux pas remplacer chacun. Former un nouveaux etc… Là, avec le RSE, comme les informations sont diffusées plus largement, même avec moins de personne. Je vois aussi en manager avisé l’activité de chacun pour contrôler motiver mes collaborateurs. J’ai même à ma disposition des indicateurs chiffrés pour suivre l’évolution du business. Bref, je ne suis plus stressé de ne pas savoir ce qui s’est passé – ou justement pas passé – quand je ne suis pas là.

Episode 3 – Des clients entendus

Ce qui change avec le RSE, c’est que même au mois d’aout, alors que je sais la moitié de la boite  en vacances – comme dans la mienne – il y a toujours quelqu’un pour me répondre. Je ne suis pas obligé comme avant de passer par le standard pour trouver par miracle la bonne personne qui peut répondre à ma question précise. D’un coup d’un seul, je trouve qui est connecté et qui possède la compétence que j’attends (ou au moins qui peut m’aider), et via la messagerie instantanée, j’ai très rapidement ma réponse. C’est agréable d’être entendu.

Episode 4 – Le beau temps tous les jours ?

Tout comme le minimir, le RSE il fait le maximum mais ne résoudra pas : vos problèmes d’adéquation marché, votre inorganisation interne, le manque de documentation, votre management tyrannique…ou laxiste, le fait que vos employés sont pas assez payés, que vos clients ne vous respectent pas, que vos produits n’ont pas assez de marge, que le dollar est trop faible etc…  (Chacun se retrouvera dans au moins un des problèmes ou alors est un peu menteur voir aveuglé…). Au mieux, il atténuera certains aspects : vous n’écoutez pas vos clients : ils vous le feront savoir par le réseau ; vous êtes une organisation trop hiérarchique : le RSE ouvrira des brèches d’air frais etc…. mais le beau temps, si vous le voulez  tous les jours, c’est avant tout vous qu’il faudra interroger et pas l’outil RSE simple levier de votre puissance.

Redevenons légers. Car ce sont des vacances. Donc partez tranquilles. Votre RSE est là pour vous attendre. Alors bonnes vacances à vous !

Testez la solution anti-stress de retour de vacances
Publicités

A propos blogjamespot

Mené par 3 entrepreneurs dans le numérique depuis plus de 15 ans, Jamespot porte la vision que le Web transforme et accélère les nouveaux usages autour de l’information pour l’individu et dans l’entreprise. Jamespot édite le site éponyme Jamespot.com, un réseau social qui permet de communiquer à ses amis ce qui nous intéresse sur le Web en un simple clic. Jamespot.com c’est à ce jour, des dizaines de milliers de Spotteurs actifs répartis sur 12 pays. Fort de son succès croissant et de l’adoption spontanée de ce nouveau réflexe, sur le Web, Jamespot décline également une version professionnelle, Jamespot.Pro, pour l’entreprise 2.0 qui impulse la puissance du réseau social au business.
Cet article, publié dans ++ de réseaux sociaux, billet d'humeur, RSE pratique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le RSE, le secret des vrais vacanciers

  1. Emmanuel Douaud dit :

    Excellente vacances à toi Alain !

  2. J’ai vraiment apprécié la façon dont tu as amené la chose… A priori, le lien entre RSE et vacances n’était pas évident… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s