Les RSE en 101 questions

Les réseaux sociaux d'entreprise

J’ai reçu & lu  le livre d’Anthony Poncier : « Les réseaux sociaux d’entreprise : 101 questions » avec cette sympathique dédicace « à mon concurrent dans les écrits et partenaire dans la vie ». Car, c’est vrai, on a chacun rédigé un ouvrage sur le sujet. Et on partage cette envie d’évangéliser, d’expliquer et de décrypter ce qui se passe autour du RSE. Chacun avec son background mais la même volonté : être direct & pragmatique.

Car c’est ce qui fait tout l’intérêt du livre d’Anthony : il balaie en 101 points, sur 2/3 pages à chaque fois, les réponses directes à toutes les questions qu’on peut se poser sur le réseau social d’entreprise (RSE)… et elles sont nombreuses ! Au fil des pages, Anthony répond à chaque interrogation, de manière concise et « straight to the point » comme disent nos amis anglo-saxons. C’est donc un guide très utile à qui veut comprendre – vite – la question des RSE.
Son parti pris est résolument tourné autour du RSE « interne » plutôt que d’envisager les usages externes (entreprise étendue & CRM), qui sont aussi abordés mais pas aussi fouillés que la partie interne (B2E business 2 employés) qui elle est en revanche scannée en long en large et en travers : en 101 DPI !

Je ne vais pas détailler tout ce qu’il y a d’utile mais simplement quelques points que j’ai trouvés intéressants. Comme le terme de « Collecticiel » à la place de groupware. Ou le fait de « tuer » le mythe de la génération « Y ». Enfin !
L’idée selon laquelle un intranet est une ferme de blog et inversement. Ou encore son approche très pragmatique du lien entre RSE et le mail, source de délires bien souvent…

Même si Anthony n’est pas catégorique, on sent en revanche sa propension à proposer à terme qu’un seul RSE par entreprise devrait être la norme. Point qui nous différencie sur l’approche. L’avenir nous départagera à coup sûr.

Là aussi où le livre est le plus fourni au global, c’est bien sur l’aspect management, humain. Avec un focus sur le lâcher prise, ou comment convaincre son patron… Un élément qu’il faut sans cesse rappeler : 80% des gens ne veulent pas changer. Ce qu’oublient trop souvent les « spécialistes » d’un secteur ou de l’innovation.

La fin de l’ouvrage se veut très pratique sur des points « de détails » qui n’en sont pas : comment promouvoir, créer du lien etc…

Seul regret, on aurait aimé plus d’exemples concrets, sur des RSE différents pour montrer les projets qui –tout en ayant un socle commun- sont à chaque fois différents.
Voilà un beau challenge pour Anthony et son futur livre : 101 projets de RSE !

On l’aura compris, je recommande chaudement cet ouvrage.
A découvrir & acheter
Au prix de 13€ -si vous n’êtes pas superstitieux – c’est un très bon investissement !

Alain Garnier

Publicités

A propos blogjamespot

Mené par 3 entrepreneurs dans le numérique depuis plus de 15 ans, Jamespot porte la vision que le Web transforme et accélère les nouveaux usages autour de l’information pour l’individu et dans l’entreprise. Jamespot édite le site éponyme Jamespot.com, un réseau social qui permet de communiquer à ses amis ce qui nous intéresse sur le Web en un simple clic. Jamespot.com c’est à ce jour, des dizaines de milliers de Spotteurs actifs répartis sur 12 pays. Fort de son succès croissant et de l’adoption spontanée de ce nouveau réflexe, sur le Web, Jamespot décline également une version professionnelle, Jamespot.Pro, pour l’entreprise 2.0 qui impulse la puissance du réseau social au business.
Cet article, publié dans ++ de réseaux sociaux, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les RSE en 101 questions

  1. Merci Alain pour ce bel article.

    Trois réponses à tes remarques :

    – En effet, c’est un choix de m’être concentré sur la partie « interne », car je pense que « l’externe » mérite un ouvrage à lui tout seul. En fait, comme expliqué dans ma définition de l’entreprise 2.0, c’est un pilier à part entière, au même titre que « l’interne » et la présence sur les médias sociaux qui est le troisième et dernier pilier. Je sais que c’est un sujet qui te tient à coeur et c’est pourquoi dans le livre blanc sur l’entreprise 2.0, j’avais souhaité que tu rédiges ce chapitre.

    – Le fait de ne pas intégrer d’exemple est aussi un choix (d’où les 3 dernières questions qui sont des retours d’expériences). Cela aurait trop allongé l’ouvrage, ce qui n’était pas le but et sinon les exemples n’auraient pas été réellement illustratif.

    – Et enfin le dernier sur le côté un RSE contre plusieurs. Je me souviens d’un joli article de ta part sur la reproduction des silos à travers les différents RSE. C’est ce que je constate aujourd’hui chez beaucoup mes clients et je pense que tu dois faire le même constat. Pour moi reproduire des silos est un non sens. Dans ce cadre, oui il faut un seul RSE.
    Après s’il y a une véritable socialisation de l’urbanisation SI (pour reprendre un terme cher à mon cabinet 😉 et donc un accès aux différents profils et contenus des différentes plateformes (pas que RSE), pas de problème, au contraire. Je suis assez dubitatif pour le moment sur la plateforme couteau suisse qui peut répondre à tout. Mais pour le moment cette transversalité n’existant pas, il est vrai que pour mes clients n’ayant pas déjà un RSE installé, je pousse plutôt pour une démarche groupe unique plutôt que fragmenté.
    Mais je n’ai pas une religion arrêté sur la question et je crois surtout que la réponse est plutôt à adapter en fonction de chaque client qui a son historique et sa culture.

    Nous auront l’occasion d’en rediscuter ou débattre chez nos clients communs 😉

  2. Merci pour cette réponse Anthony. La bonne nouvelle, c’est que tu as devant toi déja deux autres ouvrages : un sur le RSE et l’entreprise étendue et un autre sur « les 101 projets de RSE » 🙂
    En trois tomes, comme les meilleurs Bestsellers!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s