Marques et agences : Marre de subir les caprices de Mark Zuckerberg dans Facebook? Montez votre propre réseau social pour vos FANS.

Réseau social privatifOn me demande souvent pourquoi je conteste le fait que les marques utilisent Facebook comme canal de communication auprès de leurs fans.  Une des raisons principales est de rappeler qu’une marque sur Facebook ne maîtrise pas sa communication, contrairement à ce qu’on imagine communément, et est fortement dépendante des « caprices de Facebook ». Plutôt dangereux et dommageable pour le business de ne pas maîtriser son marketing. Même si les « foules » de FB sont bien tentantes, je vous l’accorde volontiers… Regardons de près de quoi on parle.

Ça change (un peu/beaucoup/passionnément) tout le temps et ça change tout

Premier constat, FB évolue de manière permanente. Aussi, quand une agence commence à imaginer un dispositif, il n’est pas rare que ce dispositif ne soit plus valide au moment de la mise en production : l’API qui évolue, application qui change, taille de la page, possibilité de mettre des blocs, etc… Tout ceci est technique, me direz-vous. Oui mais… pas seulement. Car insérer ou non un bloc fait aussi partie du dispositif, donc du marketing, et parfois la technique ne peut pas l’appliquer à cause des règles rigides de FB. Regardons ce qui vient tout juste d’arriver : FB a propagé très rapidement la fameuse timeline.
(source : Commentcamarche.net)

Facebook timelineA peine quelques semaines après les profils, ce sont les pages Fan qui prennent le même mode de présentation.
Que deviennent alors les pages Fan spécifiques ? Les campagnes de communication prévues dans l’ancien format ? Tout l’investissement de votre marque pour mettre en avant sur une page Fan une zone, un formulaire, un menu, un jeu… ?

Facebook s’en moque ! Votre investissement est parti en fumée.

Il va vous falloir tout reprendre à zéro. Faire avec. Et ne pas avoir le choix. Vraiment ? C’est là où une proposition alternative émerge : devenez votre propre Marc Zuckerberg. Montez votre réseau social privatif pour vos clients, prospects, fans. Bref reprenez la main. Et devenez le chef d’orchestre de votre engagement social.

C’est aujourd’hui possible. Où allez vous trouvez les Fans me direz vous ? Et bien, les Fans sont captés et redirigés vers l’enregistrement dans ce réseau qui vous est propre depuis FB. Chaque Fan « sauvé » de FB devient alors libre d’être en lien avec vous sans passer par FB.

Le Web est fait de lien. Le Web social aussi.

Le premier contre-argument est souvent de penser que les  internautes n’iront pas sur ce réseau. Spontanément certes. Mais pas plus qu’ils ne viennent spontanément sur votre page Fan : ce sont les liens qui les font venir, les alertes. Alors, tout simplement, tissez des liens vers votre réseau privatif et le même effet apparaîtra. Animez votre réseau, et les alertes feront revenir vos Fans dans VOTRE réseau.

Et la bonne nouvelle c’est que vos dispositifs marketing dureront autant de temps que VOUS le déciderez. Votre agence aura la main. Fini les « oui mais FB a décidé de » et les « Oui mais sur FB on ne peut pas… » … Récupérer les mails, engager des campagnes, mesurer les clics, mettre des bannières, intégrer votre boutique, sortir des statistiques etc…. autant de capacités en standard dans un réseau social privatif comme Jamespot, qui vous permet de faire tout ça et bien plus.

Mieux, un réseau privatif Jamespot est totalement chartable : il ressemblera donc à votre marque, pas à celle de Marc Z… Fini l’obligation de se coller dans le bleu standard qui vous empêche d’utiliser vos couleurs, votre identité.

 Arrêter de se faire tondre comme un mouton

Arrêter de se faire tondreDeuxième raison, et de taille. En parallèle de ces changements et cet enfermement, FB va plus loin. Ils ont annoncé que désormais à partir du 29 février, les publications sur une page Facebook ne seront plus vues que par 16% des fans. (Source FrenchWeb) Oui vous avez bien lu : 84% de vos Fan ne vont plus voir vos publications… sauf si vous passez par les Premium Ads. Un modèle de publicité spécial page FAN. Ça y est, je pense que vous avez compris. Comme Google en son temps, FB se prépare à vous tondre afin de garder vos FANs et leur parler.

On n’a pas encore aujourd’hui les tarifs de ces publicités. On peut en revanche se baser sur l’existant : entre 0,02€ et 0,50€ le coût par 1000, ou avec un coût par clic à plus d’un euro, faites vos comptes…

Par exemple DisneyLand compte 1,3Millions de fans, Nike 800.000, L’Oréal France 392.000. (Source BlogDuModerateur)

Le modèle est joli n’est-ce pas ? On comprend bien pourquoi FB est en train de devenir la société à plus de 100Milliards…

Alors, qu’à nouveau, avec un réseau social privatif, le coût est forfaitaire par tranche d’utilisateur. Pas de surcoût quand vous voulez faire une opération spéciale, envoyer un e-Mail à tous les membres. Ou poster sur le mur, modérer, agir, converser etc…

Une situation qui devient moins équilibrée

Si on résume. Avec FB : vos investissements sont volatiles car le dispositif change, vous n’avez pas la main sur la communauté, vous devez « rentrer » dans le moule FB et bientôt tout cela va devenir (vraiment) payant… Un modèle bien moins séduisant tout d’un coup.

C’est pourquoi je vois de plus en plus de marques qui commencent à mettre en place des dispositifs privatifs qui leur garantissent un choix de gouvernance, une sécurisation des investissements, une possibilité de s’adapter à la charte graphique de la marque, un coût fixe et bien sûr la base de donnée complète des Fans de la marque…

Alors qu’attendez-vous ?

Alain Garnier
CEO Jamespot

Bouton ecosystèmeBouton testez logoBouton téléphone

Publicités

A propos blogjamespot

Mené par 3 entrepreneurs dans le numérique depuis plus de 15 ans, Jamespot porte la vision que le Web transforme et accélère les nouveaux usages autour de l’information pour l’individu et dans l’entreprise. Jamespot édite le site éponyme Jamespot.com, un réseau social qui permet de communiquer à ses amis ce qui nous intéresse sur le Web en un simple clic. Jamespot.com c’est à ce jour, des dizaines de milliers de Spotteurs actifs répartis sur 12 pays. Fort de son succès croissant et de l’adoption spontanée de ce nouveau réflexe, sur le Web, Jamespot décline également une version professionnelle, Jamespot.Pro, pour l’entreprise 2.0 qui impulse la puissance du réseau social au business.
Cet article, publié dans ++ de réseaux sociaux, billet d'humeur, RSE pratique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Marques et agences : Marre de subir les caprices de Mark Zuckerberg dans Facebook? Montez votre propre réseau social pour vos FANS.

  1. Un dossier sur les tendances du SocialMedia 2014 met les réseaux sociaux de niches à l’honneur http://www.journaldunet.com/ebusiness/crm-marketing/tendances-social-media/niches-marketing.shtml

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s