5 questions à… Raphael Goumot

« Le RSE favorise l’agilité et permet aux différentes formes de créativité de s’exprimer »

Vous le savez, en cette rentrée nous donnons la parole à quelques uns de nos partenaires. Pourquoi ? Parce qu’ils connaissent bien le sujet du RSE, eux par qui passe une bonne partie du business de Jamespot. Qui sont-ils ? Des experts avec des approches variées, des secteurs d’activités différents, conduisant leurs projets de RSE en toute autonomie sur Jamespot.

Raphael Goumot, spécialiste dans le domaine de l’innovation et fondateur de CREAgile, répond cette semaine à nos questions.

A quels besoins répond la mise en place d’un RSE?
L’email domine les échanges écrits asynchrones mais son usage abusif génère des effets indésirables, en particulier les fils de discussion divergents, les oublis ou ajouts successifs de correspondants. L’email pose toujours la question de l’archivage et de la recherche de données historiques utiles. Le RSE offre pour moi une meilleure occasion d’agréger et de partager les informations et conversations. Le RSE plus largement favorise l’agilité, permet aux différentes formes de créativité de s’exprimer (idées, liens, analyses, critiques, reformulations, suggestions…), puis simplifie la phase de synthèse pour décider et gérer les projets au sein d’équipes de plusieurs sites ou cultures.

Quels sont les bénéfices que l’on peut attendre d’un RSE ?
Je pense d’abord à la simplification et à la disponibilité de tous les échanges au sein de projets collaboratifs, pour les membres du réseau. C’est aussi un moyen de stimuler des équipes, en favorisant le partage, la réactivité, voire même le challenge. Pour un admin, c’est aussi un gain de temps en mise en place et gestion. Enfin, le retour sur investissement est aussi mesurable financièrement si l’on mesure combien l’usage du RSE se substitue en partie à des heures de réunions supplémentaires, à des coûts de logistique (voyages, salles, etc), sans compter les gains de temps à chercher, classer et partager les informations en cas de nombreux contributeurs…

Que faut-il prendre en compte pour bien démarrer et accompagner une plateforme Jamespot ?
Accompagner les utilisateurs dans la découverte, progressive et illustrée, des possibilités de cette plateforme est un gage d’appropriation pérenne. En même temps, il faut choisir des thèmes et livrables qui se prêtent à un processus collaboratif et identifier les avantages que chaque collaborateur peut en tirer: reconnaissance de ses contributions, transparence et fluidité des échanges, accès permanent et sécurisé etc…

Pourquoi Jamespot ?
Au-delà du « fabriqué en France » qui est quand même un aspect important, Jamespot propose une solution très abordable, combinant une interface simple et intuitive avec des fonctions riches et évolutives à la demande. Pour un travail en réseau intra ou interentreprises, l’animation est grandement facilitée et les coûts d’entrées et d’usage faibles.

Quel peut-être l’impact des RSE sur la culture d’entreprise et la productivité en France?
J’ai pu vivre la mise en place de plusieurs outils de type RSE, depuis Notes dans les années 90 jusqu’à Jamespot récemment, et ce qui m’a le plus marqué c’est l’évolution des mentalités concernant le contrôle de l’information. Les RSE – comme leurs cousins du Web – contribuent à développer la prise de conscience qu’une information bien partagée est un puissant outil d’aide à la décision et d’efficacité dans la sphère professionnelle. Certes, c’est à condition de bien formuler, animer, puis synthétiser ces échanges. Les comportements de rétention ou de passivité perdent du terrain, au profit d’un plus grand sens collectif, et cela me semble un cercle vertueux. La génération qui arrive dans le monde du travail s’y retrouve, ça va jouer sur leur implication, enthousiasme et loyauté.

A propos de CREAgile
CREAgile accompagne les projets innovants vers le succès, en apportant son expertise dans la créativité stratégique, le marketing et la gestion de projets agiles. J’ai lancé cette activité en observant que l’apport de compétences externes, en mode commando, était crucial pour beaucoup de porteurs d’innovation, de jeunes entreprises innovantes ou des grands comptes, des laboratoires de recherche etc.En amont les méthodes de créativité permettent d’identifier et de prioriser des pistes de valorisation d’une innovation, puis d’en déterminer le positionnement et les bénéfices clés. En aval, la conduite de projet en mode agile permet de délivrer en se concentrant sur la valeur cible et d’ajuster l’offre et les ressources, en fonction notamment des évolutions rapides du marché.
raphael@creagile.fr
twitter : @creagile
Publicités

A propos blogjamespot

Mené par 3 entrepreneurs dans le numérique depuis plus de 15 ans, Jamespot porte la vision que le Web transforme et accélère les nouveaux usages autour de l’information pour l’individu et dans l’entreprise. Jamespot édite le site éponyme Jamespot.com, un réseau social qui permet de communiquer à ses amis ce qui nous intéresse sur le Web en un simple clic. Jamespot.com c’est à ce jour, des dizaines de milliers de Spotteurs actifs répartis sur 12 pays. Fort de son succès croissant et de l’adoption spontanée de ce nouveau réflexe, sur le Web, Jamespot décline également une version professionnelle, Jamespot.Pro, pour l’entreprise 2.0 qui impulse la puissance du réseau social au business.
Cet article a été publié dans Ils utilisent Jamespot, Nos partenaires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s